Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

L'assurance vie

Placement privilégié des Français, l’assurance vie bénéficie d’une fiscalité allégée à la sortie et en cas de décès, et peut s’adapter à de nombreux besoins.

Quelques vérités souvent cachées sur l’assurance vie

L’assurance vie est aujourd’hui le placement préféré des Français. Cela s’explique car elle associe en effet des rendements intéressants à une fiscalité privilégiée, aussi bien en cas de rachat qu’en cas de décès.

Cependant, presque tous les contrats font chèrement payer ces avantages, en ponctionnant 3 à 5 % de frais sur chaque versement. Le rendement dit « net » des contrats ou des supports en euros ne l’est donc pas vraiment, puisqu’il ne tient pas compte des frais de versement. Ainsi, la plupart des classements publiés dans la presse sont biaisés et les clients ne peuvent pas comparer les performances réelles des contrats d’assurance vie.

Même certains contrats sans frais d’entrée peuvent réserver de mauvaises surprises. Les supports en actions proposés sont en effet souvent « surchargés » de frais de gestion (souvent 2 à 3 %), supportés par les SICAV et FCP qui les constituent et qui s’ajoutent aux frais apparents du contrat. Mieux vaut donc rester vigilant et regarder la globalité des frais prélevés. Par ailleurs, la plupart de ces contrats n’étant vendus que par Internet, ils laissent parfois l’épargnant livré à lui-même sans véritable conseil.

Un autre élément doit être pris en compte pour bien choisir son contrat d’assurance vie : le mode de gestion utilisé sur les supports actions. La gestion indicielle, qui permet de bâtir des supports dont le rendement est calqué sur celui des grands indices mondiaux, obtient d’excellents résultats sur le moyen / long terme, supérieurs sur cette durée à ceux de la majorité des fonds traditionnels.

Répondre à de multiples préoccupations

Concordances 4, un contrat reconnu et sans frais de versement