Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

PEA et Compte Titres

Produits au fonctionnement relativement similaire, le PEA et le Compte Titres se différencient avant tout par la nature des actifs qui les composent et par leur niveau de fiscalité à la sortie.

Deux outils de gestion d’actifs financiers aux différences marquées

Les intégrer dans une démarche patrimoniale globale

Le Plan d’Epargne en Actions n’est à envisager que dans le cas où vous souhaitez investir sur le long terme (au moins cinq ans), afin de pouvoir bénéficier de la fiscalité la plus avantageuse. Il faut donc déterminer si vous avez suffisamment de temps devant vous pour « immobiliser » la somme que vous souhaitez investir. D’autant plus que la nature des supports qu’il contient, exclusivement des actions, n’est à utiliser qu’à un horizon de plus de cinq ans du fait de sa volatilité et de son risque de perte en capital.

Le Compte Titres a pour lui une grande souplesse d’investissement, tant en matière de supports financiers éligibles que de durée d’investissement. Mais l’absence d’avantages fiscaux, aussi bien sur les plus-values que les dividendes, peut diminuer son intérêt pour ceux dont le portefeuille est important.

Dans les deux cas, la possibilité ou l’obligation d’investir en actions nécessite pour l’épargnant de pouvoir rester serein face aux variations des marchés boursiers. Il faut également penser à la fiscalité en cas de décès. Ces deux produits rentrant à plein dans la masse successorale, il faut donc s’assurer avant tout investissement de sa pertinence auprès d’un spécialiste de la gestion de patrimoine.

Les spécificités des PEA et Compte titres GRESHAM Banque