Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

Bien transmettre votre patrimoine

Une bonne transmission de patrimoine se prépare à l’avance. Là encore plus qu’ailleurs, les conseils d’un spécialiste permettront d’atteindre sereinement ses objectifs. D’autant plus que de nombreuses solutions existent…

Quels outils utiliser pour préparer sa transmission ?

La transmission du patrimoine peut s’effectuer, soit au moment du décès, soit de son vivant. Dans le premier cas, les dispositions légales, matrimoniales et testamentaires permettent de répartir les biens entre les héritiers.

L’assurance vie est également un excellent moyen de transmission en cas de décès, qui permet de favoriser ou non certains proches, tout en bénéficiant d’une fiscalité privilégiée. En effet, si le bénéficiaire d'un contrat d'Assurance Vie est le conjoint ou le partenaire pacsé de l'assuré, il n'est plus soumis à taxation quand il reçoit les capitaux décès (que les primes aient été versées avant ou après 70 ans). Les autres bénéficiaires se voient toujours appliquer 152 500€ d'abattement sur les capitaux décès (pour les versements avant 70 ans).

On peut également transmettre de son vivant, notamment à ses enfants ou petits-enfants, au moment où ils en ont vraiment besoin. Il faut alors recourir à la donation, une formule qui est de surcroît encouragée fiscalement. Il s’agit d’un acte juridique qui permet de transmettre un bien immobilier, mobilier ou une somme d’argent à une personne de son choix, à condition de ne pas léser les héritiers « réservataires » (essentiellement les enfants). Anticiper la transmission de ses biens est nécessaire pour éviter à ses héritiers une trop lourde taxation. Et il faut également tenir compte de multiples éléments juridiques.

Mieux vaut donc pour toutes ces raisons se faire aider par un professionnel de la gestion de patrimoine.

Ce que proposent certains réseaux bancaires et d’assurance

L’approche GRESHAM Banque Privée