Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

L'utilisation de la gestion indicielle

Crédit: © Plainpicture/Cultura

Contrairement à certains établissements qui essaient de faire croire qu’ils sont les meilleurs gestionnaires financiers, GRESHAM a opté pour la gestion indicielle pour ses supports en actions : un gage de sérieux et surtout de performance sur la durée.

Les principaux modes de gestion et leurs conséquences

La gestion indicielle : de meilleures performances sur la durée dans la plupart des cas

On s’est aperçu objectivement que, sur de longues périodes, très peu de fonds arrivent à battre les grands indices, lorsqu’on tient compte des dividendes distribués par les entreprises qui les composent. Par exemple, les sociétés du CAC 40 ont versé en moyenne 3,26 % de dividendes par an de 2002 à 2010 (Sources GRESHAM / Bloomberg)... Pourtant ceux-ci ne sont pas intégrés aux calculs effectués par les gestionnaires d’actifs qui comparent presque toujours leurs résultats aux indices hors dividendes. Ainsi, d'apparentes surperformances par rapport au CAC 40 peuvent cacher des résultats bien inférieurs à cet indice.

De plus, les gestionnaires traditionnels qui parviennent à battre une année un indice sont rarement les mêmes les années suivantes. Choisir sa SICAV dans le palmarès de l'année passée peut donc s’avérer bien décevant pour les années futures. On s'aperçoit ainsi que seuls quatre fonds sur 206 ont été classés plus d'une fois sur deux dans les 20 fonds les plus performants de l'année (Sources : Europerformance / GRESHAM).

On se dit intuitivement et naturellement que les mieux classés d’hier continueront de l’être demain aussi. De la même façon qu’on attend d’un champion du 100 m de monter sur le podium à la prochaine compétition. Or en matière de gestion financière ce n’est pas vrai. Les meilleurs de demain ne sont pas forcément ceux d’hier. Dans un marché efficient où tous les intervenants disposent de la même information au même moment, un gestionnaire ne peut pas tout le temps être meilleur que ses confrères. 

Pour illustrer notre propos, nous avons cherché à savoir ce qu’étaient devenus les 5 fonds actions France les mieux classés en 2005 (performances glissantes sur 8 ans). Le graphique ci-dessous (cliquez sur l'image pour agrandir) illustre les résultats obtenus. On se rend facilement compte que les performances passées ne peuvent pas prédire les performances des années suivantes. 

Comment se sont classés ces dernières années les 5 fonds "star" de 2005 ?

Méthodologie : Nous avons pris dans notre échantillon les fonds investis à plus de 75 % en actions françaises de larges capitalisations. Nous avons enlevé les fonds indiciels et les fonds ayant fermé sur la période considérée. (Source Bloomberg)

Le choix de GRESHAM Banque Privée