Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

L'utilisation de la gestion indicielle

Crédit: © Plainpicture/Cultura

Contrairement à certains établissements qui essaient de faire croire qu’ils sont les meilleurs gestionnaires financiers, GRESHAM a opté pour la gestion indicielle pour ses supports en actions : un gage de sérieux et surtout de performance sur la durée.

Les principaux modes de gestion et leurs conséquences

Pour investir en actions, vous pouvez acheter directement des titres d’entreprises ou opter pour une gestion collective à travers des SICAV ou FCP. Dans ce cadre, vous avez le choix entre la gestion traditionnelle et la gestion indicielle.

Le gestionnaire traditionnel va essayer de trouver les actions qui vont « surperformer » le marché, grâce à des analyses de différentes natures. Malheureusement, même s’il y parvient parfois, il se trompe également souvent…

En revanche, le portefeuille d’un fonds indiciel est par essence très diversifié puisqu’il est composé de toutes les valeurs composant l’indice de référence et dans les mêmes proportions que lui. Il permet de s’associer à la croissance d’une zone géographique ou d’un secteur d’activité sans courir le risque de ne sélectionner que quelques-unes de ces valeurs.

Par exemple, un fonds « CAC 40 » contient les 40 valeurs qui composent cet indice, dans les mêmes proportions que lui, et il réalisera toujours, aux frais de gestion et aux dividendes près, la même performance que cet indice. La gestion indicielle permet donc de répliquer les performances des grands indices boursiers mondiaux et des principaux secteurs d’activité, en obtenant sur la durée des performances financières supérieures à la plupart des fonds traditionnels.

La gestion indicielle : de meilleures performances sur la durée dans la plupart des cas

Le choix de GRESHAM Banque Privée