Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

Actualités des marchés financiers – Février 2016

Découvrez notre synthèse macroéconomique du mois de février 2016.

États-Unis : la consommation et l’investissement résidentiel soutiennent l’activité

La zone euro : Consolidation dans un environnement incertain.

Japon : De l’optimisme à la réalité

En 2015, la croissance est demeurée atone, portée par le commerce extérieur et la consommation publique. Les trois flèches des Abenomics (politique économique prônée par le Premier ministre Shinzo Abe) ne donnent pas les résultats escomptés : la croissance est encore faible, le risque de déflation persiste, et la dette publique est toujours très élevée.

Les données de consommation et de production du mois de décembre ont déçu le marché, provoquant des révisions à la baisse des prévisions de croissance. La confiance des consommateurs et des petites entreprises, ainsi que les indicateurs avancés du secteur manufacturier et des services restent néanmoins bien orientés. Le Produit Intérieur Brut est attendu entre 0,6 % et 1 % en 2016. Le marché du travail reste tendu avec un chômage sur des plus bas historiques. L’inflation baisse en décembre et les prévisions pour 2016 sont à nouveau révisées à la baisse. La Banque centrale japonaise (Bank Of Japon) a introduit le taux négatif (- 0.10 %) sur une partie des dépôts.

Un ralentissement chinois brutal et un manque de rebond des salaires constituent les principaux aléas baissiers sur la croissance. Un assouplissement supplémentaire de la politique monétaire n’est cependant pas à exclure au-delà du programme d’achats d’actifs actuel, mais son impact positif serait modéré au vu de l’ampleur de la liquidité déjà existante.