Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

Actualités des marchés financiers, septembre 2017.

Vocation de la présente communication : elle a été produite par GRESHAM afin de partager sa vision de long terme. Cette vision ne peut à elle seule permettre d’établir une allocation d’actifs. En effet, composer un portefeuille sur la base de ce document ne saurait aboutir à une solution optimisée ni même diversifiée au regard du couple rendement/risque. Par ailleurs, il est important de prendre en compte les spécificités des investisseurs : l’horizon de placement, l’aversion au risque, la diversification de ses avoirs, avant toute recommandation. Ainsi, la présente communication ne peut constituer un conseil en investissement ou une recommandation en vue d’acheter ou de vendre des actifs.

Panorama économique

Zoom sur l'allocation d'actifs

Actions géographiques et sectorielles

Actions géographiques:

La reprise de la consommation et la croissance économique engendrent un environnement globalement positif pour les actions, ce qu’illustre la croissance du PIB à un niveau mondial.

  • États-Unis : Les perspectives sont négatives : les valorisations, toujours très élevées, sont entretenues par des investisseurs dans l’ensemble confiants. Des doutes significatifs pèsent sur les réformes et les stimuli fiscaux annoncés par le Président Donald TRUMP, une forte incertitude également marquée par un risque géopolitique.
  • Europe : Les résultats des entreprises se révèlent supérieurs aux attentes : ils sont revenus au niveau précédent l’élection d’Emmanuel Macron qui aura permis d’alléger le risque politique.
  • Japon : Les résultats des entreprises sont en nette progression et on constate un début d’amélioration macroéconomique. La bourse est négativement corrélée au Yen./li>
  • Royaume-Uni : une très faible visibilité sur les négociations et les nombreux enjeux du BREXIT.

Actions sectorielles:

  • Les résultats publiés se situent globalement au-dessus des estimations.
  • Les matières premières poursuivent leur remontée, accompagnées des valeurs technologiques qui affichent les meilleures performances de l’été.
  • Les financières et les valeurs de consommation non cycliques accusent de fortes baisses.
  • Un positionnement prudent semble opportun dans l’attente d’un éclairage à venir sur la réduction du bilan de la FED.
  • Nos supports à privilégier :
    Stratégie EuroActions Dividendes : haut rendement lié à son exposition à l'euro, les valorisations sont attractives.
    Stratégie Télécom : Les valorisations sont attractives, malgré un certain retard par rapport aux autres secteurs.
  • Nos supports à surveiller :
    Stratégie Techno : Son positionnement cyclique, sa forte exposition aux marchés américains, et ses niveaux de valorisations et performances depuis le 1er janvier très élevées indiquent que les réserves de performances sont épuisées.

Obligations

Faisant suite à un pic de volatilité au début du mois de juillet, les taux ont baissé pendant l’été, accompagnant la hausse de l’euro et la baisse des anticipations d’inflation pour l’année 2017. Les écarts entre les taux allemands et ceux des autres pays de la Zone Euro, à l’exception de l’Espagne, se sont réduits, aussi la tendance demeure à la hausse.

L’environnement est plutôt favorable pour le crédit aux entreprises, qui affichent des fondamentaux sains. Les écarts de crédit (spreads) sont revenus sur leurs niveaux bas. La revue du programme d’assouplissement quantitatif (QE) de la BCE, attendue pour le mois prochain, et le contexte de croissance dynamique, font peser un risque sur les taux.


En synthèse

Focus sur les marchés de l'hôtellerie et de l'immobilier