Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

Focus sur les marchés de l'hôtellerie et du tourisme

Le marché de l'hôtellerie

L'hôtellerie : notre offre Stratégie Hôtels

Le marché de l'immobilier tertiaire

Le Marché de l’investissement en immobilier d’entreprise devrait être équivalent aux volumes de l’année 2016 record 32 milliards d’euros.

  • 3e année consécutive à plus de 25 milliards ce qui est inédit et place désormais la moyenne décennale à plus de 21 milliards d’euros ;

Ce dynamisme est principalement porté par les acquéreurs institutionnels français (presque 80%) :

  • à la recherche de rendements stables afin de rémunérer les fonds qu’ils gèrent ;
  • orientés toujours vers des immeubles de qualité stabilisés ,dans des emplacements de référence que ce soit pour le bureau ou les commerces ;
  • la seule limite aux investisseurs reste la disponibilité des produits notamment en commerce. La diminution du rendement des autres actifs sur lesquels ils sont susceptibles d’investir leur permet d’accepter de réaliser des acquisitions d’immeubles à des taux encore à la baisse cette année.

Quelles évolutions pour 2017 ?

  • Une hausse des taux qui a commencé (relèvement des taux directeurs de la Fed) ;

Pour autant , un marché immobilier qui n’a pas encore pris en compte cette évolution dans ses expertises :

  • intégration du risque politique lié à la présidentielle française ;

Le Marché de Bureau confirme son redressement, avec une demande locative en hausse

  • 2,4 millions de m² pris à bail en 2016 contre 2,2 en 2015 ;
  • un taux de vacance francilien au plus bas depuis 2009 à 6,2%.

Cette situation de sous- offre touche notamment le neuf, qui est devenu rare aujourd’hui. Cette situation de rareté, joue en faveur d’une hausse modérée des loyers et des prix, cette dernière étant cependant limitée par un point d’entrée déjà élevé.

  • Le regain de visibilité qui pourrait avoir lieu après la présidentielle devrait pousser les investisseurs à finaliser leurs décisions de location avant la fin de l’année.

Le marché de la santé"cliniques et EHPAD" poursuit quant à lui son ascension en termes de volumes investis.

  • doublement des engagements en 2016 par rapport à 2015, de 1 à 2 milliards d’euros. L’activité locative de ces biens est par nature faible, car il s’agit de biens mono locataires loués à très long terme.

En revanche les exploitants poursuivent leur mouvement de concentration avec le rachat de Medipôle par Elsan, qui interviendra au 1er semestre 2017.

  • La montée des prix dans cette nouvelle classe d’actifs immobilière a pour conséquence une baisse des rendements, qui atteignent 4 à 5% pour les cliniques et les EHPAD.

Le marché du commerce reste stable sur le plan des volumes engagés.

  • 4,5 milliards investis en 2016 avec un impact des attentats de novembre 2015 et juillet 2016 sur la consommation et les commerces dépendants de la clientèle internationale.
  • Les chiffres d’affaires des commerçants sont cependant orientés à la hausse et les rendements des actifs commerciaux , notamment les retail parks et les galeries commerciales, délivrent une prime par rapport à ceux des bureaux, plus prisés par des institutionnels.

L'immobilier : nos SCPI Primopierre et Primovie

L'immobilier : notre SCI Capimmo

Le marché de l'immobilier résidentiel