Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

Focus sur les marchés de l'immobilier et de l'hôtellerie

Le marché de l'hôtellerie

L'hôtellerie : notre offre Stratégie Hôtels

Le marché de l'immobilier tertiaire

Nos SCPI Primopierre et Primovie

L'immobilier : notre SCI Capimmo

Le marché de l'immobilier résidentiel

Après avoir atteint un niveau historique au mois de mai, les chiffres du premier semestre 2017, avec 907 000 transactions enregistrées, confirment le dynamisme de ce marché.

On observe une hausse de prix en moyenne sur un an de :

  • +3,2% pour les appartements
  • +2,3% pour les maisons
  • +5,5% pour les appartements parisiens.

Les prix augmentent également à Lyon et Bordeaux, cette dernière volant à Nice la seconde place des villes les plus chères après la capitale.

Quelles évolutions pour 2017 ?

  • La projection des indices de prix à fin août 2017 à partir des avant-contrats sur l’ensemble de la France métropolitaine anticipe une poursuite de la hausse ;
  • A court ou moyen terme, c’est la perspective d’une nouvelle donne fiscale, plus que la légère remontée des taux que l’on constate, qui est susceptible d’enrayer la dynamique actuelle.

La croissance des crédits aux particuliers reste forte

  • Le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers est stable en juillet (+ 6,2%), soutenu par le dynamisme des prêts à l'habitat (+ 6,0% en juillet, après + 6,1% en juin) et, ce mois-ci, par l'accélération des crédits à la consommation (+ 6,2%, après + 5,2% en juin).
  • Le taux d'intérêt moyen des prêts à l'habitat à long terme et à taux fixe est quasiment stable (1,62 %, après 1,61%).
  • Hors renégociations, la production mensuelle de crédits à l'habitat est inchangée entre juin et juillet, à 13,9 milliards d'euros. La part des renégociations dans les crédits nouveaux à l'habitat poursuit sa réduction (27% en juillet, après 32 % en juin et 62 % en janvier).

En savoir plus sur nos offres :

Accéder à nos différents panoramas :