Actualités des marchés financiers, avril 2018.

Vocation de la présente communication : elle a été produite par GRESHAM afin de partager sa vision de long terme. Cette vision ne peut à elle seule permettre d’établir une allocation d’actifs. En effet, composer un portefeuille sur la base de ce document ne saurait aboutir à une solution optimisée ni même diversifiée au regard du couple rendement/risque. Par ailleurs, il est important de prendre en compte les spécificités des investisseurs : l’horizon de placement, l’aversion au risque, la diversification de ses avoirs, avant toute recommandation. Ainsi, la présente communication ne peut constituer un conseil en investissement ou une recommandation en vue d’acheter ou de vendre des actifs.

Panorama économique

Zoom sur l'allocation d'actifs

En synthèse

Perspectives économiques :

  • États-Unis : La croissance du quatrième trimestre 2017 est révisée en hausse à +2.9% soutenue par la consommation des ménages et les variations de stocks. Les indicateurs avancés se maintiennent sur des niveaux historiquement hauts malgré un léger trou d’air en mars. Le premier trimestre 2018 est attendu autour de +2% / +2.5% (variation trimestrielle) du fait de l’impact négatif de l’immobilier puis en accélération le reste de l’année. Trump semble nuancer ses propos quant à la guerre commerciale en limitant son action à la Chine. Du côté de la FED, elle devrait réaliser deux nouvelles hausses de taux en 2018 et deux en 2019.
  • Zone Euro : Léger fléchissement des enquête du climat des affaires mais la dynamique reste satisfaisante. L’inflation ne devrait accélérer que transitoirement début 2018. La BCE n’enclenchera pas de cycle de hausse des taux avant 2019.

Vues sur les marchés financiers :

Actions

  • En Europe : La dynamique macro et micro-économique est bonne. Les valorisations sont attractives.
  • Aux Etats-Unis : Les résultats sont corrects mais sont déjà dans les valorisations généreuses. La réforme fiscale pourrait soutenir le marché dans les mois à venir mais le potentiel de gain ne semble pas attractif par rapport au risque.
  • Au Japon : Très bons résultats des entreprises et avec des valorisations redevenues raisonnables. Á noter le soutien de la BoJ.
  • Au Royaume-Uni : Les entreprises britanniques sont dans l’incertitude sur les conditions du Brexit et pourraient souffrir de la perte de pouvoir d’achat des ménages.

Obligations (Taux et crédit)

  • Crédit : le crédit devrait continuer à bien se tenir.
  • Taux souverains : On note une perspective haussière maintenue sur les taux longs en 2018.

Devises

Les perspectives deviennent plutôt baissières sur le dollar.

Recommandation d’allocation :

Un positionnement en retrait sur les taux souverains, et neutre en ce qui concerne le crédit. Globalement le contexte est neutre sur les actions, particulièrement pour les valeurs européennes et japonaises. Le positionnement est plutôt négatif sur les actions américaines et britanniques. Un positionnement sectoriel équilibré avec un biais cyclique pour ce début d'année.