Actualités des marchés financiers et perspectives économiques au second semestre 2019

Achevé de rédiger le 10/09/2019

Les données macroéconomiques confirment le ralentissement global, renforçant les attentes des investisseurs quant aux prochaines actions des banques centrales.
L’environnement actuel laisse craindre des révisions baissières sur les perspectives de résultats des entreprises.

Croissance économique et inflation

Le rythme de croissance de l’économie mondiale poursuit sa décélération

Au sein des économies développées, le différentiel de croissance entre les Etats Unis et la Zone Euro a tendance à s’accroître.
Grâce aux services, les indices des directeurs d’achat (PMI) se maintiennent au deçà de la zone de contraction et ne laissent pas envisager de coup de frein brutal de l’activité.

Inflation

Si l’inflation est proche de 2% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, au Japon et en Zone Euro l’augmentation des indices de prix s’éloigne des objectifs des banques centrales appelant de nouvelles actions de la part de celles-ci.

Politiques monétaires des banques centrales

  • Réserve fédérale américaine (FED) : La Réserve fédérale américaine a infléchi son discours en début d’année et a adopté une rhétorique plus souple. Elle résiste aux pressions du président américain et reste dans son mandat. Elle a abaissé son taux directeur de 25 "bps" (points de base) durant l’été face aux incertitudes sur la croissance dans le contexte de guerre commerciale. Le marché anticipe deux baisses supplémentaires d’ici la fin de l’année.
  • Banque Centrale Européenne (BCE) : La BCE a d’ores et déjà signalé aux marchés qu’elle s’apprête à lancer de nouvelles mesures d’assouplissement face à la faiblesse de l’inflation et de la croissance en zone euro. Une baisse du taux de dépôt de -10 bps et une nouvelle mesure de Quantitative Easing sont donc attendues à la rentrée.
  • Bank of Japan (BoJ) : Dans la lignée des grandes banques centrales mondiale, la BOJ a averti qu’elle pourrait mettre en place de nouvelles mesures d’assouplissement préventive afin de contrer les risques d’un ralentissement économique.

Focus sur les marchés actions

  • Europe : La croissance se maintient avec des résultats meilleurs qu’attendu au second trimestre, malgré un recul de l’activité manufacturière. L’Italie et le Brexit pourraient créer de l’incertitude pour le second semestre.
  • Etats-Unis : On observe une croissance dynamique, soutenue par la consommation, malgré un ralentissement de l’activité manufacturière, et de bons résultats au second trimestre. Il faudra suivre les tensions commerciales avec la Chine ainsi que les actions de la Fed.
  • Royaume-Uni : Malgré des fondamentaux qui se maintiennent, les indicateurs avancés montrent un ralentissement. Le scénario d'un Brexit sans accord se révèle de plus en plus probable, ne favorisant pas les actions UK.
  • Japon : L'économie est très dépendante du commerce mondial, donc impactée par le conflit commercial sino-américain et des tensions grandissantes avec la Corée du Sud.

Ces solutions et actualités pourraient vous intéresser

Fintechs : le nouvel empire chinois

En quelques années, les start-up de la finance ont transformé la vie quotidienne des Chinois. En savoir plus sur les enjeux des fintechs chinoises.

Loi de finances 2019

Quelles sont les mesures phares et quelle est leur incidence sur les revenus, la fiscalité ou le patrimoine ?

Perspectives économiques 2019

Après une année 2018 marquée par un retour en force de la volatilité, découvrez les tendances et perspectives économiques pour 2019.