Actualités des marchés financiers

Achevé de rédiger le 08/03/2018

Après avoir entamé l'année avec un regain d'appétit pour le risque, les marchés ont interprété de manière plutôt positive les derniers chiffres ou nouvelles.

Panorama économique

Macro : L'indice ISM du secteur manufacturier et le taux de croissance du PIB pour le 4e trimestre 2018 (2,6 % en base annuelle) montrent tous les deux que la croissance de l’économie américaine prend un rythme satisfaisant.
Le PIB estimé de la zone euro a augmenté de 0,2 % au 4e trimestre 2018 par rapport au trimestre précédent, l’économie allemande ayant stagné sans pour autant se contracter.

Micro : Mis à part les Telecom US qui ont réagi négativement, les publications ont été bien perçues.

Banques centrales : La Réserve fédérale américaine (FED) a adopté un ton plus conciliant et s’est engagée à faire preuve de patience avant de modifier ses taux.
La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé la mise en place de TLTRO ("Targeted longer-term refinancing operations"): une politique monétaire visant à accorder aux banques des opérations ciblées de refinancement de long terme.

Guerre commerciale : Les marchés, celui de la Chine en tête, ont affiché un certain soulagement avec le report sine die des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois. Un accord reste à trouver, il est toutefois attendu plus tard ce mois-ci.

Marchés Actions

Marchés : Focus géographique

  • États-Unis : La croissance économique est stable et bien orientée, et la valorisation est revenue légèrement au-dessus de sa moyenne historique à long terme. Les négociations sino-américaines vont probablement aboutir à un accord prochain. Les publications des entreprises du quatrième trimestre sont globalement en phase avec les attentes.
  • Europe : Les prévisions de croissance économique de la zone Euro sont révisées à la baisse. On observe une panne du moteur allemand, qui pourrait souffrir de futures tensions commerciales avec les Etats-Unis. Une baisse des perspectives des entreprises pour 2019 est attendue, mais celle-ci est déjà anticipée par les marchés.
  • Japon : Les actions sont impactées négativement lorsque le yen s’apprécie (notamment en période d’aversion au risque)
  • Royaume-Uni : l’économie reste résiliente mais susbiste un manque total de visibilité sur l'issue du Brexit : pas d'accord pour le moment, un probable report de la date de sortie reste encore à négocier avec l'Union Européenne.

Marchés : Focus sectoriel

A retenir : le rebond des cycliques depuis le début de l’année.

Perspectives :

  • Les secteurs cycliques devraient marquer une pause sans catalyseurs (accord sino-américain dans les cours)
  • Les résultats des entreprises continueront d’être à l’honneur avec la consommation cyclique (hors automobile) qui devrait démontrer sa résilience dans les principales zones économiques.

Obligations - Marchés Taux et Crédit

Crédits Souverains

  • Les données macro en Zone Euro sont en retrait
  • Banques centrales : la FED se montre patiente, la politique est toujours accomodante en Zone Euro.
  • Les taux européens approchent leurs plus bas historiques.
  • Un fort resserrement des écarts de taux entre les pays de la Zone Euro les moins bien notés (Portugal, Italie), et les pays les mieux notés (Allemagne, Finlande, Pays Bas) est observé.

Crédit Investment Grade

  • On note une bonne absorption des flux sur le marché et un retour de l’appétit des investisseurs pour la classe d’actifs
  • Toutes les émissions sont sursouscrites et les primes se « resserrent » très rapidement

Vocation de la présente communication : elle a été produite par GRESHAM afin de partager sa vision de long terme. Cette vision ne peut à elle seule permettre d’établir une allocation d’actifs. En effet, composer un portefeuille sur la base de ce document ne saurait aboutir à une solution optimisée ni même diversifiée au regard du couple rendement/risque. Par ailleurs, il est important de prendre en compte les spécificités des investisseurs : l’horizon de placement, l’aversion au risque, la diversification de ses avoirs, avant toute recommandation. Ainsi, la présente communication ne peut constituer un conseil en investissement ou une recommandation en vue d’acheter ou de vendre des actifs.

Ces solutions et actualités pourraient vous intéresser

Assurance-vie

Placement préféré des français, ce placement offre une fiscalité allégée à la sortie et en cas de décès. Ce produit d'épargne peut s'adapter à de nombreux besoins.

Loi de finances 2019

Quelles sont les mesures phares et quelle est leur incidence sur les revenus, la fiscalité ou le patrimoine ?

Perspectives économiques 2019

Après une année 2018 marquée par un retour en force de la volatilité, découvrez les tendances et perspectives économiques pour 2019.