Comment lutter contre les arnaques dans le contexte de l’épidémie de covid-19 ?

En cette période de confinement, le quotidien des français se voit bousculé notamment par l’utilisation multipliée de services en ligne. Dans ce contexte, il convient de redoubler de vigilance quant aux risques d’escroqueries.

lutter contre les risques d’arnaques dans le contexte de l’épidémie de coronavirus

Dans un communiqué de presse publié le 26 mars 2020, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), appellent le public à prendre garde aux risques d’escroqueries. Dans un contexte de crise sanitaire mondiale, le piratage informatique pourrait en effet se voir renforcé par la vulnérabilité des utilisateurs.

A quelles escroqueries faut-il s’attendre dans le contexte actuel de crise du coronavirus ?

Ces offres frauduleuses peuvent être :

  • des propositions alléchantes de placements présentés comme plus sûrs, au travers de biens tangibles (or, métaux précieux, whiskys, grands crus, etc.) ;
  • la mise en avant de faux produits d’assurances ou bancaires cumulant des couples caractéristiques antagonistes par exemple : absence de risque associé à un rendement élevé ;
  • des appels aux dons frauduleux ;
  • des recommandations portant sur l’investissement dans des entreprises supposées voir leur valorisation augmenter dans le contexte de l’épidémie du Covid-19.

Quelles formes ces escroqueries peuvent-elles prendre ?

L’AMF et l’ACPR invitent les français à la plus grande vigilance notamment face aux diverses formes de sollicitations suivantes :

  • Campagnes de démarchage téléphonique ;
  • E-mail frauduleux voulant se faire passer pour une entreprise de confiance (administration, banque, assureurs...) ;
  • Pop-up ou bannières publicitaires sur internet réclamant des informations personnelles.

Le but étant systématiquement de collecter vos données personnelles (téléphone, données bancaires, informations sur votre patrimoine). Ces informations seront utilisées afin de réaliser des démarchages agressifs dans le cadre d’arnaques financières ou de fraudes.

Comment vous assurer que vous échangez bien avec votre Conseiller Patrimonial GRESHAM Banque Privée ?

Des personnes malveillantes pourraient tenter de réaliser une escroquerie en se faisant passer pour une entreprise de confiance. Nous rappellerons donc quelques règles élémentaires afin de vous d’être sûr que vous échangez bien avec GRESHAM Banque Privée.

  • Concernant les e-mails : vérifiez l’identité de l’expéditeur. En cas de doute, supprimez l’e-mail et contactez directement votre agence ou votre Conseiller Patrimonial. : ses coordonnées sont mentionnées sur les courriers et dans votre espace client ;
  • Ne cliquez en aucun cas sur les liens qui vous sembleraient suspects (en particulier si vous ne reconnaissez pas l’adresse du site internet (URL) indiquée). Nos communications redirigent strictement vers des liens commençant par les noms de domaine : https://www.gresham-banque-privee.fr, https://gresham.fr, ou https://apicil.com ;
  • Ne communiquez jamais le code confidentiel permettant d’accéder à votre espace client, ou votre identifiant à quiconque ;
  • Ne communiquez jamais de données personnelles vous concernant sans avoir vérifié l’expéditeur ou sans vous être authentifié(e) sur votre espace client sécurisé.

Les recommandations de l’AMF et de l’ACPR pour éviter les risques d’arnaques pendant le confinement

Dans ce contexte sensible, l’AMF et l’ACPR rappellent un certain nombre de règles essentielles à la protection des français face aux risques d’escroqueries en ligne :

  • Ne répondez pas aux appels téléphoniques d’entreprises non sollicitées
  • Identifiez votre interlocuteur en lui demandant de fournir un certain nombre d’informations (dénomination sociale, pays d’établissement, adresse du siège social, numéro d’immatriculation ou d’agrément, assurance responsabilité civile pour les intermédiaires…) ;
  • Si vous avez le moindre doute, vérifiez que l’entreprise ou le site ne figure pas sur la liste noire du site internet Assurance Banque Épargne Info Service (www.abe-infoservice.fr) ;
  • Vérifiez systématiquement que votre interlocuteur est autorisé à proposer ce produit en consultant le site internet de l’ORIAS, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance ou Contacts presse : Direction de la communication de l’AMF - Tél : +33 (0)1 53 45 60 28 2/2 Unité Communication de l’ACPR - Email : presse@acpr.banque-france.fr en banque, le registre des agents financiers agréés REGAFI ainsi que les listes d’organismes d’assurance agréés en France et bénéficiant d’un passeport européen ;
  • Vérifier que les investissements dans des biens concrets figurent sur la liste blanche des offres enregistrée par l’AMF ;
  • N’installez pas d’applications gratuites, elles sont potentiellement porteuses de code malveillant.

Sources : https://acpr.banque-france.fr/communique-de-presse/lamf-et-lacpr-mettent-en-garde-le-public-contre-les-risques-darnaques-dans-le-contexte-de-lepidemie

Ces solutions et actualités pourraient vous intéresser

Mesures exceptionnelles « Covid-19 » : votre conseiller vous accompagne

suite aux mesures préventives et sanitaires annoncées lundi 16 Mars par le gouvernement, votre agence GRESHAM Banque Privée sera fermée pendant la durée du confinement.
Néanmoins, nos équipes sont mobilisées pour assurer, à distance, la continuité de nos services.

Marchés financiers : réagir face à la crise du Covid-19

La propagation du coronavirus se poursuit. Quels impacts pour les marchés financiers ? Comment adapter ses investissements ?

L'impact de l'intelligence artificielle sur le secteur financier

L'IA investit l'ensemble du secteur financier. Quel est son impact sur les métiers de la finance, et comment le digital transforme-t-il notre quotidien ?