Les plus beaux patrimoines
se façonnent dans l'exigence

La pérennité

« …le vieux chêne trône toujours au milieu du parc »

pérennité

Seuls les lieux et les noms ont été changés pour des raisons de confidentialité

Sur les contreforts des Vosges, à l’entrée de la lumineuse route des vins, la propriété des Lefebvre s’étendait sur plus de 50 hectares.

Ma première visite du domaine remonte à une vingtaine d’années. Alors jeune Conseiller Patrimonial, j’avais été reçu par Monsieur Lefebvre soucieux de préparer sa retraite et de protéger sa famille des « aléas de la vie» qu’il se plaisait à opposer aux « aléas de la vigne » : orage de grêle, floraison tardive…

Pendant vingt ans d’une fructueuse collaboration, nous avions mis en place une stratégie patrimoniale et organisé la transmission de son patrimoine.

Ce jour-là, pour la première fois, je pénétrais sur cette propriété sans avoir rendez-vous avec mon client.  Son décès quelques jours plus tôt avait laissé un grand vide et beaucoup de questions à ses héritiers, qui m’avaient convié à participer à une «constructive réunion de famille.»

Réunis dans une belle pièce de réception, nous pouvions apercevoir à travers les vitres, un parc magnifiquement arboré d’essences de hautes futaies.

Le vieux chêne robuste qui trônait majestueusement au milieu des platanes et des cèdres me fit penser à Monsieur Lefebvre tandis que les branches de sa famille prenaient place autour de la table.

Après une brève introduction sur la Banque Privée pour laquelle je travaille, je fis un compte rendu exhaustif des investissements réalisés au cours de ces vingt années en expliquant les raisons et les objectifs des choix d’investissement : les contrats d’assurance vie pour optimiser les droits de succession,  les contrats de capitalisation pour diminuer l’ISF du client, l’acquisition d’immobilier en démembrement, les obligations à haut rendement … Rendre compte  à ces héritiers de mon travail était une source importante d’inquiétude : allaient-ils être satisfaits ? Mais l’atmosphère se détendit au fur et à mesure que la confiance se diffusait dans la pièce.

S’en suivit un état de la situation du patrimoine de Monsieur Lefebvre au moment du décès et ses conséquences fiscales et juridiques pour les héritiers présents dans la pièce.

Pour un conseiller patrimonial, ce type de réunion est finalement une continuité dans son travail. Il conforte ses préconisations, il témoigne de sa rigueur et justifie tous ses efforts. Il lui rappelle le pragmatisme qui doit dicter sa conduite puisque son travail finit toujours par être jugé à l’aune de résultats concrets.

Aujourd’hui, la plupart des héritiers présents ce jour-là sont devenus clients de GRESHAM Banque Privée ...

 … le vieux chêne trône toujours au milieu du parc ...

 … et l’histoire continue …